SÉLECTION OFFICIELLE / COMPÉTITION INTERNATIONALE   FIDMARSEILLE 2011

première mondiale / compétitions prix des médiathèques & prix GNCR

   

JUST SHOOT ME

Cláudia Nunes

Prix Marseille Espérance
> palmarès 2011

 

BRÉSIL
2010
Noir et blanc
Béta SP
67’

Version originale
Portuguais
Sous-titres
Anglais
Musique
Dênio de Paula
Image
Brazilian street boys and girls
Son
Emanuel Mastrella
Montage
Erico Rassi et Cláudia Nunes

Avec
Street boys and girls CFM (Minor’s Centre) Goiás

Production et distribution
Rio bravo filmes

Filmographie
THE BIKE AND THE DARK, 2007
RHAPSODY OF THE ABSURD, 2006
THE OWNER OF THE QUILL, 2005

   

Où? Les rues de Goiana, au Brésil. Qui ? Une grappe de ces fameux gamins sans abri qui hantent, si nombreux, les cités brésiliennes. Comment? “Filme-moi, c’est tout”, “Filme ici !”, et la caméra de passer de main en main, et les filmés de devenir à leur tour cadreurs, preneurs son, interviewers. Et le tout de fabriquer des plans qui ne cessent de surgir imprévisibles, de se bousculer, de danser ou de tournoyer comme sur ce tourniquet qui donne le vertige aux barres d’immeuble en arrièreplan. Quand ? Tourné initialement sur deux années il y a près de vingt ans, Claudia Nunes a repris ce matériau dont elle avait d’abord fait un court, Numéro Zéro, puis, après avoir retrouvé et filmé certains protagonistes, elle a remonté l’ensemble. Sans souci de chronologie, mais reflétant ce présent permanent dans lequel tous ces visages et leurs paroles semblent habiter, de cette mosaïque éclatée émerge un portrait collectif, une trajectoire épique où chacun, héros, a sa part. Reste de cette expérience de cinéma direct les témoignages d’enfances mutilées. Exemples parmi d’autres, telle expulsion musclée, telle séance de sniff de colle, ou les obsèques de l’un d’entre eux. Archive d’une jeunesse filmée sans dramatisation, sans pittoresque ni misérabilisme, dans un film au noir et blanc qui s’offre comme un hommage à la vitalité et à l’énergie.

Jean-Pierre Rehm
FaLang translation system by Faboba